Panier Panier 0 Produit Produits (vide)

Aucun produit

À définir Livraison
0,00 € Total

Commander

Filtres personnalisés

Filtres actifs :

    BDSM Il n'y a pas de produit dans cette catégorie.

    Sous-catégories

    • Bondage

      S'initier à ses plaisirs : le kit de bondage

      Chez certaines personnes, hommes et femmes confondus, la douleur constitue une véritable source de plaisir. Cravache, ligotage, pince à tétons… Ce ne sont ni les idées ni les accessoires qui manquent. Le bondage, en particulier, fait de plus en plus d’adeptes. Le plus surprenant, c’est que les individus de sexe masculin ne sont pas les seuls à adorer cette pratique sexuelle. Les femmes, elles aussi, commencent à y prendre goût.

      Le bondage, c’est quoi ?

      Certains le connaissent sous le nom de ligotage, tandis que les grands amateurs de poésie le décrivent comme étant un art à part entière : l’art des liens. Le bondage est une pratique sexuelle sadomasochiste qui se destine aussi bien aux couples mariés qu’aux simples néophytes. Ce jeu sexuel consiste à ligoter ou à enchaîner son partenaire afin d’éprouver un maximum de plaisir. En règle générale, les adeptes se livrent à ce genre pratique dans le cadre d’une relation purement érotique et/ou sexuelle.

      Quand bien même le bondage dénoterait des gestes de soumission et de domination, il ne revêt aucune forme de torture physique. Une fois encore, il ne s’agit que d’un jeu de rôle sexuel.

      Pour la petite histoire

      Il est difficile de déterminer avec exactitude les premières apparitions du bondage. Ni les historiens ni les experts ne sont parvenus à un accord. La psychanalyste française Sacha Nacht soutient que cette pratique sexuelle date de l’époque d’Hérode le Grand. Son frère aimait être enchaîné par les esclaves. Agnès Giard, quant à elle, affirme que ce jeu de rôle serait originaire de Japon. Selon cette anthropologue, le bondage puise ses racines dans l’Hojojutsu, un art martial basé sur le ligotage. En ce temps-là, il fut essentiellement utilisé par l’armée comme technique de torture. Depuis lors, cette pratique n’a eu de cesse d’évoluer et de se répandre à travers le monde.

      Quel plaisir procure le bondage ?

      Derrière ce jeu sexuel se cache un brin de romantisme. Contrairement à ce que l’on pense, une soumission ou une domination totale peut renforcer les liens entre les couples. L’un gagnera en confiance, tandis que l’autre éprouvera un réel sentiment de sécurité. En fait, il n’est pas seulement question de violence douce.

      Si le bondage femme et le bondage masculin sont autant appréciés, c’est également pour leur côté esthétique. On fait surtout référence à la mise en scène. L’excitation sexuelle se voit doubler, d’autant que les possibilités de fantasme et d’orgasme sont infinies. Pour information, il existe une mille et une manières de ligoter une personne. Comme indiqué plus haut, le bondage est un art.

      Les accessoires incontournables

      Bâillons, menottes sexy, harnais, pinces à seins et pinces à tétons, cordes à bondage, attache-chevilles… Tout y passe. Ces accessoires se déclinent en plusieurs variantes pour procurer aux amateurs une sensation de plaisir accrue. Pour vous aider à économiser, les marques proposent même un kit de bondage comprenant un fouet, une attache-cheville, une menotte ainsi qu’un bâillon. Il convient néanmoins de préciser que les constituants du kit de bondage varient d’une collection à une autre. À vous de choisir celui qui assouvit le mieux vos fantasmes sexuels.

      Débuter le bondage chez soi

      Qu’il s’agisse d’un bondage femme ou d’un bondage masculin, la première séance devra se faire dans la plus grande simplicité. Ce sera l’occasion de découvrir le kit de bondage et d’apprendre à l’utiliser correctement. En fait, le principe est simple : plus vous en pratiquer, plus vous aurez de l’expérience.

      La sécurité est également de mise. Accordez une attention particulière à la qualité de vos accessoires, surtout s’il s’agit d’un kit de bondage.

      En savoir plus

    • Fetish

      Tenue sm, spéculum, roulettes de Wartenberg... Retrouvez notre sélection d'accessoires sm pour aiguiser votre coté sexy. Tous ces articles vous mettront en avant, dessineront votre corps et vous donnera des idées de domination !

      PlaneteErotisme.com vous apporte sur un plateau d'argent tout ce qu'il vous faut pour animer vos moments fetish et BDSM.

    BDSM

    BDSM : de la sensation de douleur au plaisir…

    Le BDSM (bondage, discipline, sadisme, masochisme) est une pratique sexuelle à travers un sextoy BDSM où la violence est au cœur des ébats. Ce jeu à la fois agressif et sensuel est souvent incompréhensible pour certains que ces derniers se demandent parfois comment peut-on aimer le faire. Pour mieux ...

    BDSM : de la sensation de douleur au plaisir…

    Le BDSM (bondage, discipline, sadisme, masochisme) est une pratique sexuelle à travers un sextoy BDSM où la violence est au cœur des ébats. Ce jeu à la fois agressif et sensuel est souvent incompréhensible pour certains que ces derniers se demandent parfois comment peut-on aimer le faire. Pour mieux comprendre le paradoxe énigmatique entre la douleur et le plaisir à travers le BDSM, il faut aller au fond du sujet, voir réellement de quoi il s’agit, est-ce uniquement de sexe, etc.

    BDSM : explication !

    Avant de se lancer dans le débat sur le BDSM, il est important de savoir qu’une part non négligeable de la population le pratique. Actuellement, on estime que 1 personne sur 10 a des tendances sadomasochistes. Il n’y a pas cependant de profil type, mais il peut s’agit de gens ordinaires.

    Le côté inexplicable du BDSM est qu’il s’agit d’une pratique sexuelle à part entière. Des gens sont constamment dans le BDSM et on les dénomme les 24/7. Certaines personnes sont par contre plus modérées et le pratiquent dans leur intimité. D’autres ont plutôt moins de temps et d’énergie à se livrer à des jeux BDSM que de temps à autre. Elles le considèrent comme un jeu pouvant compléter les autres pratiques dites « vanilles ».

    D’une manière générale, une personne peut être attirée par le BDSM et en faire une pratique sexuelle occasionnelle. Une autre peut en faire un mode de vie à part entière. Cependant, dans tous les cas, il permet de pimenter une relation et, parfois, de tester la confiance mutuelle existant dans un couple. D’autre part, le sexe ne constitue pas forcément le cœur des jeux BDSM. Même si le rapport sexuel est le socle d’une relation entre deux personnes, il se trouve que leur intimité ou leur sexualité peut être aussi animée uniquement par des jeux sadomasochistes.

    Jouer à des jeux BDSM, mais où ?

    La maison est le premier lieu où le BDSM se pratique le plus dans la mesure où le jeu se fait entre deux adultes (mariés ou en couple). Dans certains cas, les personnes aménagent carrément une pièce (donjon) dans laquelle elles pratiquent librement le BDSM dans tous ses états. Elles y installent tous les instruments, sextoy BDSM et dispositifs préventifs.

    Les adeptes ayant un donjon plus spacieux organisent régulièrement des soirées BDSM entre personnes libertines et consentantes. Toutefois, les gens qui sont invités à ces genres d’évènements privés sont généralement triés. La sécurité est un point crucial qu’il arrive qu’un personnel soit dédié à la sécurisation des lieux et au triage des convives.

    Par ailleurs, il se peut qu’une tenue spécifique soit exigée et que l’hôte demande à chaque invitation le consentement des invités.

    Quel sextoy BDSM choisir ?

    Pour trouver un jouet permettant de pratiquer le bondage, le sadisme, le masochisme…, il faut se rendre dans notre boutique BDSM. On parle aussi de sexshop BDSM ou de sex shop SM (sadomaso) entièrement à votre disposition ici sur Internet. Généralement, les adeptes utilisent :

    -        Les menottes : sextoy BDSM préféré des couples, les menottes se placent au niveau des poignets ou des chevilles de la personne soumise. C’est ensuite au dominant de choisir sur quel support l’attacher (barreaux du lit, cage d’escalier, tuyauterie, radiateur…). L’important est de trouver une position qui stimule l’excitation.

    -        Le bâillon : sextoy BDSM du bondage, le bâillon est l’outil inconditionnel pour soumettre une personne. S’attachant autour de la tête et obstruant la bouche, toute parole n’est donc pas permise. Le plaisir se retrouve lors des gémissements, au moment où le dominant commence sa séance de jeux sadiques.

    -        Le fouet : rien de plus jouissif que punir sa victime à coup de fouet et d’entendre ses sanglots de douleurs et de plaisirs. Sur les fesses, ce sex toy SM est très plaisant à manier.

    -        Les pinces à seins : les tétons font partie des zones érogènes de la femme. Quelques pressions légèrement douloureuses ne peuvent que stimuler le plaisir dans un couple SM. Il en existe plusieurs modèles pour satisfaire tous les besoins (simples, à plumeau, vibrantes…). 

    En savoir plus

    Plus